Le sens de la Neuvaine

 


LA NEUVAINE, UNE TRADITION

 

Cette pratique de dévotion qui consiste à offrir une prière ou une démarche de piété,
répétée neuf jours de suite à une intention particulière, est une tradition séculaire catholique.
 


ARCHÉTYPE DE LA PRIÈRE DE L'ÉGLISE


Elle semble avoir son origine dans la prière des Apôtres et de la Vierge Marie réunis à Jérusalem pendant neuf jours après l'Ascension, dans l'attente de l'Esprit Saint (voir les Actes des Apôtres).
Image de la prière de l'Église, la neuvaine exprime aussi un désir, une attente.


LE CHIFFRE NEUF : UN SYMBOLE


Le chiffre neuf, qui n'a aucun caractère magique, est symbolique de la continuité, de la persévérance et de la plénitude (multiplication du chiffre trois par trois, qui représente la perfection des Personnes divines de la Trinité).
« Demandez, et vous recevrez... »

La neuvaine est une réponse humble et fervente à la proposition de Jésus, tant de fois exprimée :

« Demandez, et l'on vous donnera... frappez, et l'on vous ouvrira...» [Mat. 7,7 - LUC 11,9]
« Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez» [M»t .21.22]
« Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai» [Jean 14,13]


QUE PEUT-ON CONFIER À MARIE ?


Toute sortes de nœuds peuvent lui être confiés : discorde, état d'angoisse, échec, endettement, ressentiments, ruptures, recherche d'un logement, tristesse, avortement, drogue, maladie, douleur, divorce, chômage, tracas financiers, alcoolisme, examen, stress, dépression... Bref, toutes difficultés matérielles, familiales, scolaires, professionnelles ou spirituelles.


TANT DE TÉMOIGNAGES DE GRÂCES !


L'histoire de l'Église est constellée de manifestations de la miséricorde de Dieu, qui se
laisse toucher par cette forme de prière, et accorde des grâces nombreuses. Elles sont
souvent sensibles, comme en attestent les nombreux témoignages de grâces obtenues
par ceux qui ont prié la neuvaine : réconciliation, guérison, solution financière, entente
familiale, logement trouvé...
Ces grâces sont aussi spirituelles, car le but premier de la prière est la conversion des
cœurs.