Le Clergé

◄ (Voir aussi les autres chapitres à gauche)

 

Clergé séculier

 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. http://fr.wikipedia.org/wiki/Clerg%C3%A9

 

Le clergé séculier est le clergé qui vit « dans le "siècle" » (du latin : sæcularis) au milieu des laïcs, par opposition au clergé régulier qui vit « selon une "règle" de vie » (du latin : regularis) d’un ordre, d'une abbaye, d'un couvent, d'un prieuré.

 

Les membres du clergé séculier ont pris des engagements religieux, mais leur principale caractéristique est d'être engagés dans la vie séculière et non en communauté. Le terme clergé séculier regroupe généralement les prêtres, les chanoines etc.

 

Alors que le clergé régulier s'engage dans les trois vœux de chasteté, de pauvreté et d'obéissance, le clergé séculier fait des engagements, ne prononçant aucun vœu, de célibat (de ne pas vivre en couple amoureux) et d'obéissance (de manière générale à l'Eglise, par l'intermédiaire de chaque supérieur hiérarchique). Les membres du clergé séculier sont soumis à la règle canonique et sont tenus de réciter les différentes prières de l'Office divin.

 

Cependant il se peut qu'un clerc séculier, comme un prêtre, décide d'entrer dans une congrégation religieuse, et donc, en plus de ses engagements s'ajoutent et se mêlent les vœux religieux.

 

Ce clergé séculier est composé des diacres, des prêtres et des évêques diocésains. Les diacres et les prêtres étant rattachés à un diocèse particulier, appelé diocèse d'incardination, sous la responsabilité de l'évêque titulaire. Cependant, bien qu'ayant leur diocèse d'incardination, ils peuvent voyager, exercer des ministères qui ne sont pas dans leur diocèse, ayant néanmoins des comptes à rendre à l'évêque de leur diocèse d'incardination, ainsi qu'à l'évêque du diocèse où ils exercent leur ministère. Les diacres et les prêtres peuvent demander à être excardinés, c'est-à-dire changer de diocèse d'incardination, selon accord de l'évêque du premier diocèse d'incardination.

 

Les évêques ne sont pas rattachés à des diocèses d'incardination, mais au Pape, qui décide du diocèse où l'évêque doit exercer son ministère. L'évêque, cependant, peut avoir un certain avis de réserve, demander sa démission pour raisons de santé, familiales, personnelles, "sociales" (conflit avec ses diocésains, comme Monseigneur Jacques Gaillot avec le diocèse d'Evreux), et bien-entendu pour raison d'âge (c'est sa "retraite", qu'il peut prendre, ou plutôt, doit prendre à 75 ans).

 

Nombre de prêtres faisant partie d'une congrégation religieuse, comme la Société de Marie (les maristes), et d'autres, exerce, souvent à vie, ou jusqu'à leur retraite, un ministère diocésain, conformément à la spiritualité de ces congrégations, qui exercent une quantité de missions ecclésiales (assiociations de services, accompagnement des malades, etc...). Ils vivent donc dans des diocèses, et dépendent donc d'un évêque, tout ayant un liberté de mobilité un peu plus grande, n'ayant pas de diocèse d'incardination véritable, tout en étant prêtre de tel diocèse.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clerg%C3%A9_s%C3%A9culier