FÊTE DE LA PENTECÔTE

Nota: S'habiller en ROUGE

SIGNIFICATION DE L 'ÉVÈNEMENT DU JOUR DE LA PENTECÔTE

 

1.  Que s'est-il passé le jour de la Pentecôte ?

 

Venue de l'Esprit - Miracle des langues - Discours fondateur de Pierre.

Le Livre des Actes des apôtres (2,1-13) rapporte l'évènement qui s'est passé au Cénacle à Jérusalem, en l'an 30 ou 33 de notre ère, le jour de la Pentecôte, c.a.d. le jour de la fête juive, 50 jours après la résurrection du Christ. C'est la venue de l'Esprit sur les apôtres. "Quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils (les apôtres) se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler en d’autres langues". Or il y avait à Jérusalem pour le jour de la Pentecôte des gens de toutes les nations et chacun les entendait parler et annoncer les merveilles de Dieu dans sa propre langue.

Alors, Pierre prend la parole et annonce la résurrection du Christ et il ajoute : "Que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés et vous recevrez le don de l'Esprit saint". Eux donc accueillant sa parole se firent baptiser.

2. Le récit des Actes des apôtres sur le jour de la Pentecôte

 

Voici le récit que l'on trouve dans les Actes des apôtres sur l'évènement du jour de la Pentecôte : la venue de l'Esprit sur les apôtres et le miracle des langues.

Ac 2:1- Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu,

Ac 2:2- quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient.

Ac 2:3- Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux.

Ac 2:4- Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Ac 2:5- Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel.

Ac 2:6- Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue : chacun les entendait parler en son propre idiome.

Ac 2:7- Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : " Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ?

Ac 2:8- Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ?

Ac 2:9- Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et d'Asie,

Ac 2:10- de Phrygie et de Pamphylie, d'Égypte et de cette partie de la Libye qui est proche de Cyrène, Romains en résidence,

Ac 2:11- tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! "

Traduction de la Bible de Jérusalem 

 

3. Quelle est la signification des manifestations de la venue de l'Esprit ?

La signification de la Pentecôte se dégage des éléments du récit qui ont une valeur symbolique.  Le récit du jour de la Pentecôte fait état "d'un grand bruit" venu du ciel, d'un "violent coup de vent".  Un bruit, comme celui d'un violent coup de vent et le feu symbolisent la présence de Dieu et est une des manifestations de la venue de l'Esprit, une manifestation de la puissance divine, C'est le renouvellement de la théophanie du Sinaï dont la fête juive est la commémoration.

Les langues de feu qui se divisent au-dessus des têtes des apôtres  et se posent  sur eux indiquent la descente sur eux de l' Esprit de Dieu. Elles symbolisent le don fait à chacun d'eux pour le rendre apte à annoncer, avec une langue de feu, l'Évangile à tous les hommes.

Le récit du jour de la Pentecôte fait ensuite mention du don des langues que reçoivent les apôtres et les disciples  pour leur permettre d'annoncer la Bonne Nouvelle de l'Évangile à tous les hommes, à toutes les nations.  On peut y voir une réponse à l'épisode de la Tour de Babel : les peuples divisés se retrouvent ainsi unis lors des manifestations de la venue de l'Esprit

 

1. Quelle est la signification des icônes de la Pentecôte ?

Les icônes de la Pentecôte ne sont pas une illustration du récit tel qu'il est donné dans les Actes des Apôtres, elles ont plutôt une signification doctrinale, la signification de la Pentecôte.

 

En haut de l'icône un demi-cercle symbolise le ciel d'ou partent des rayons de lumière ou de feu. Certaines icônes, mais pas toutes, montrent que ces rayons déversent des langues de feu sur la tête des apôtres Ces rayons symbolisent la venue de l'Esprit. Les apôtres, avec Paul, et les évangélistes Marc et Luc sont assis en demi cercle, Pierre et Paul au sommet. Entre Pierre et Paul une place vide celle du Christ. Paul, Marc et Luc n'étant pas présent à l'évènement du jour de la Pentecôte, l'image a un sens doctrinal plutôt qu'historique : elle exprime la mission des apôtres d'enseigner toutes les nations. Marie est absente alors qu'elle a une place centrale dans l'icône de l'Ascension. Cependant exceptionnellement sur certaines icônes slaves du XVI° et XVII° siècle, Marie se trouve, comme dans la peinture occidentale, à la place vide entre Pierre et Paul.

En bas de l'icône dans un lieu obscur qui figure l'ombre de la mort se trouve un vieillard prisonnier vêtu en roi avec une couronne sur la tête. Il tient un linge supportant douze rouleaux de parchemin. Ce personnage a une signification différente selon les icônes. Il peut évoquer un empereur ou encore le monde dans l'attente du salut que les apôtres vont convertir. Les rouleaux représentent la Parole de Dieu que les apôtres doivent annoncer au monde.

http://92.catholique.fr/faq/fetes_pentecote_sens.htm#Images icônes